Navigation – Plan du site

Laure Beaumont-Maillet (dir.), Capa connu et inconnu, cat. exp.,Paris, Bnf, 2004, 232 p., 272 pl., nb ill., bibl.

François Brunet

Texte intégral

1Dans la série déjà respectable des expositions présentées à la nouvelle galerie de photographie de la BnF, l’exposition “Capa connu et inconnu” a fait date à la fois par la qualité exceptionnelle de l’iconographie rassemblée et par une affluence à la mesure de l’événement. L’accrochage de cette exposition mérite d’ailleurs d’être rappelé ici: le recours à des panneaux ajourés, permettant de voir les annotations au verso des tirages, ou encore le soin mis à distinguer visuellement tirages d’époque, retirages contemporains et extraits de la presse, manifestaient un effort didactique suffisamment rare en France pour être souligné. Le catalogue vient heureusement compléter et pérenniser ce travail muséographique remarquable, qui a non seulement fait découvrir un, voire plusieurs Capa inconnus ou moins connus (à Lisieux en 1935, en Chine en 1938, sur le Tour de France en 1939, en Afrique du Nord et en Italie du Sud en 1943, entre autres), mais qui a enrichi notre perception du Capa connu par une contextualisation documentaire inédite et passionnante (avec de nombreuses publications d’époque, mais aussi avec les cahiers du photographe conservés aux Archives nationales, présentés ici par Sandrine Bula). Le catalogue tente, et réussit à notre sens, ce qu’on pourrait appeler une ré-humanisation du mythe Capa, en insérant l’homme, le photographe, l’aventurier dans les combats, les espoirs et les désillusions de son époque, comme en se tenant à distance, sans les ignorer, de l’hagiographie et des débats sempiternels (sur la réalisation de “Mort d’un milicien” et sur le fameux grain des clichés du débarquement, en particulier, deux sujets fétiches sur lesquels les aficionados seront ici un peu déçus). Les deux essais biographiques proposés par Laure Beaumont-Maillet et Françoise Denoyelle, le premier sur un mode plus factuel, le second sur la “naissance du mythe”, accomplissent très bien, malgré quelques redondances, ce va-et-vient indispensable entre l’homme et le mythe, en montrant bien qu’il est vain de vouloir les distinguer entièrement, et en intégrant de nombreuses informations plus ou moins récentes et souvent peu connues ; il en va de même du couple que constituent les articles de Michel Lefebvre sur la guerre d’Espa­gne et de Thierry Grillet sur «la guerre selon Capa», ce dernier présentant une belle réflexion littéraire sur l’autobiographie de Capa, Slightly out of Focus. Il en ressort un Capa pas forcément moins mythique, mais bien mieux connu, plus historiquement concret, plus biographiquement cohérent (notamment par sa haine de la guerre) et, il faut le souligner, beaucoup plus européen et même français que l’image qu’en ont donnée ses commentateurs américains. On aurait pu, il est vrai, approfondir l’analyse de l’exploitation contemporaine et posthume - notamment aux États-Unis - des images du «plus grand photographe de guerre du monde», et la bibliographie des ouvrages et articles sur Capa, en anglais surtout, s’avère un peu courte. Il est à regretter en outre que le catalogue, qui reproduit fort à propos de nombreuses pages des fameux cahiers du photographe, ne reprenne pas un plus grand nombre de documents d’époque (notamment dans le magazine Life). Il reste, cependant, un très bel ouvrage, parfaitement maîtrisé dans la conception et la réalisation, qui indubitablement servira à l’avenir de référence.

Pour citer cet article

Référence électronique

François Brunet, « Laure Beaumont-Maillet (dir.), Capa connu et inconnu, cat. exp.,Paris, Bnf, 2004, 232 p., 272 pl., nb ill., bibl. », Études photographiques, 17 | Novembre 2005, [En ligne], mis en ligne le 06 décembre 2005. URL : http://etudesphotographiques.revues.org/781. consulté le 28 mars 2017.

Auteur

François Brunet

Articles du même auteur

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle