Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Il est des nouvelles dont le monde de la recherche peut se réjouir. Au nombre d’entre elles figurent la création d’un séminaire de recherche en histoire de la photographie (dirigé par Dominique de Font-Réaulx) à l’École du Louvre qui engage des travaux en lien avec les collections nationales1, l’annonce par l’université de Montfort à Leicester d’une bourse doctorale (sous la direction d’Elizabeth Edwards et de Kelley Wilder) au sein du dynamique Centre de recherche en histoire de la photographie pour une thèse portant sur les rapports de la photographie à la science2, ou encore la création par le Ryerson Image Centre de Toronto de bourses de recherche pour l’année universitaire 2012-20133.

2On peut se réjouir également d’apprendre que le portail Open­Edition, par le biais duquel Études photographiques est diffusé en ligne, vient de recevoir le label Equipex du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, qui le dote de 7 millions d’euros afin de confirmer la stature et l’envergure internationale de la plate-forme4. Au regard des développements accomplis par cette équipe au cours des dix dernières années, nul doute que les publications qui alimentent en contenu le portail profiteront de ces investissements à long terme. Enfin, si elles survivent à la transition qui s’opère au sein du ministère dans la gestion des projets de recherche. En effet, l’un des revers de la médaille de ces gros investissements est la suppression de soutiens plus modestes. Pour la première fois depuis 2004, l’aide aux revues du Centre national de la recherche scientifique nous a été refusée, sans qu’aucune alternative de financement nous soit proposée. Il semble que la situation soit embarrassante pour tout le monde: rendre une conclusion négative malgré deux rapports «très favorables» pour des raisons de restrictions budgétaires n’est jamais une décision aisée – le budget prévu pour les années 2012 et 2013 est de 140 000 euros, à partager entre toutes les revues. Il s’agit là pour nous d’une double perte, symbolique et économique.

3L’équilibre financier de notre revue est en effet toujours un exercice délicat qui repose sur des partenariats précieux. Notre éditeur, la Société française de photographie (SFP), nous donne chaque année depuis 1996 les moyens d’exister. Le Centre national du livre, et plus récemment, la Fondation d’entreprise Neuflize Vie et l’université de Ryerson se sont engagés à nos côtés, nous permettant notamment de publier en français et en anglais et d’accroître ainsi la diffusion de cette école historique qui caractérise nos contenus5. Mais le soutien sans lequel nous ne pourrions continuer, c’est celui de nos lecteurs qui décident de s’abonner pour recevoir à domicile leurs numéros. Vous l’aurez compris, souscrire un abonnement à Études photographiques, c’est assurer la continuité de la diffusion des travaux de recherche les plus récents et les plus aboutis en histoire visuelle. Le nouveau site de la SFP6 met à votre disposition une boutique en ligne à partir de laquelle vous pourrez vous abonner en toute sécurité ou compléter votre collection en achetant les numéros à l’unité. Nous travaillons également à la vente en ligne de nos articles au format PDF et EPUB afin que vous puissiez nous lire sur vos tablettes. Dans l’économie de la recherche, il n’y a pas de petits soutiens, tous comptent.

Notes

1 Voir la description du partenariat entre l’École du Louvre et la Fondation d’entreprise Neuflize Vie qui a permis cette initiative, consultable à cette adresse: http://www.ecoledulouvre.fr/ecole-louvre/soutenir-ecole/mecenat/fondation-neuflize-vie.

2 Voir Michael Pritchard, “PhD Studentship: Practising Photography in the Sciences”, British photographic History, 29 mars 2012(http://britishphotohistory.ning.com/profiles/blogs/phd-studentship-pratising-photography-in-the-sciences).

3 Écouter le discours de bienvenue de Doina Popescu lors du colloque “About Photographic Collections: Definitions, Descriptions, Access”, Ryerson Image Centre, Toronto, 19 janvier 2012 (https://ryecast.ryerson.ca/48/watch/1656.aspx).

4 Voir “OpenEdition lauréat des Équipements d’excellence (Equipex)”, l’éditorial de revues.org du 23 février 2012 (http://www.openedition.org/10221).

5 Michel Poivert, “La photographie en France: une affaire d’État”, Revue de l’art, no 175, janvier 2012, p. 5-10.

6 http://www.sfp.asso.fr/index.php.

Pour citer cet article

Référence électronique

Thierry Gervais, « Transition délicate », Études photographiques, 29 | 2012, [En ligne], mis en ligne le 05 février 2013. URL : http://etudesphotographiques.revues.org/3344. consulté le 25 mars 2017.

Auteur

Thierry Gervais

Articles du même auteur

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle