Navigation – Plan du site

Régine THIRIEZ, Barbarian lens : western photographers of the qianlong emperor's european palaces, New York, Gordon and Breach, 1998, 191 p., 53 ill. NB et coul., 68 $.

Gérard Lévy

Texte intégral

1Dans le domaine encore peu étudié des premières décennies de la photographie en Chine, ce travail ouvre une voie nouvelle aux chercheurs: celle de l'étude systématique au cours du temps des diverses représentations d'un sujet unique et de leur contexte.

2Il s'agit ici de monuments aussi célèbres qu'ils sont peu connus, les palais de style européen construits près de Beijing pour le grand empereur Qianlong par des missionnaires jésuites au milieu du XVIIIe siècle, qui furent incendiés lors du sac du Palais d'Été, en 1860. La recherche porte, d'une part, sur le sujet photographié et ses représentations, d'autre part, sur les quelques hommes qui entre 1860 et 1925 photographièrent ces ruines, depuis pratiquement anéanties.

3Ayant préservé en images une architecture de style composite sino-européen sans équivalent dans le monde, ils ont également, à des degrés divers, contribué à l'histoire de la photographie en Chine. Le travail ajoute des noms à la liste des photographes actifs en Chine (tel le Français Théophile Piry, actif entre 1876 et 1916), attribue un corpus à des noms à peine connus (Antoine Fauchery en 1860, Paul Champion en 1865, Ernst Ohlmer en 1873) et en approfondit d'autres tout aussi importants (tels Thomas Child ou Osvald Sirèn).

4L'ouvrage est richement illustré de photographies souvent publiées pour la première fois. La qualité des sources (une série de douze plaques négatives des vues les plus anciennes du site, 1873, a été utilisée) permet une excellente reproduction et de forts agrandissements de détails. Les deux parties: "La photographie, Beijing, et les palais européens", et "Photographes des palais européens", sont suivies d'annexes dans lesquelles ont été regroupés les éléments de recherche (le point de départ du livre est une thèse soutenue à Paris). La plus longue de ces annexes récapitule toutes les photographies du site présentées par auteur, en les référençant entre elles et évaluant leur importance. Liste des caractères chinois, bibliographie et index ajoutent à l'information. À travers l'histoire de palais disparus et de leurs photographes, Barbarian Lens est un ouvrage de référence essentiel sur le premier demi-siècle de photographie en Chine du nord et son temps.

Pour citer cet article

Référence électronique

Gérard Lévy, « Régine THIRIEZ, Barbarian lens : western photographers of the qianlong emperor's european palaces, New York, Gordon and Breach, 1998, 191 p., 53 ill. NB et coul., 68 $. », Études photographiques, 7 | Mai 2000, [En ligne], mis en ligne le 18 novembre 2002. URL : http://etudesphotographiques.revues.org/216. consulté le 20 novembre 2017.

Droits d’auteur

© Etudes photographiques