Navigation – Plan du site

Anthologie de la photographie africaine et de l'océan Indien, Paris, Éd. Revue noire, 1998, 432 p., ill. NB et coul.

Christine Barthe

Texte intégral

1Quatre cent trente-deux pages, une trentaine d'auteurs, une iconographie abondante, soigneusement imprimée: on apprécie que la Revue noire ait voulu donner à ce premier ouvrage généraliste sur la photographie africaine les moyens d'exister pleinement. Organisé en plusieurs chapitres mi-chronologiques mi-thématiques, le livre tente de donner une image aussi peu univoque que possible du continent et de Madagascar, privilégiant l'Afrique sub-saharienne avec des incursions à travers la diaspora africaine.

2L'ensemble est efficace et présente un panorama non exhaustif et non hiérarchique, qui laisse deviner à travers les auteurs choisis une très grande richesse de points de vue, de sujets et de parcours individuels. Depuis les photographies de studio de Mama Casset dans les années 1950 jusqu'à leur réactualisation la plus contemporaine par Philip Kwame Apagya, on aborde tous les genres sans distinction: photographies de rue, photographies de presse, reportages intimistes, tentatives pictorialistes. Du côté des textes, le même souci d'une approche pluridisciplinaire mêle différentes formes: articles, brèves biographies accompagnant les portfolios, témoignages. On regrettera cependant que le corpus écrit n'ait pas bénéficié des mêmes soins que l'iconographie: ici, peu de sélection, peu de relecture et peu de coordination entre les textes. Si on s'interroge sur la nécessité de certaines interventions, on peut aussi déplorer que des articles de grande qualité aient subi des amputations (seule explication à certaines incohérences dans les textes et dans les notes). Ces à-peu-près ternissent la qualité de l'ouvrage.

3Malgré ce bémol, l'ensemble témoigne de la diversité des études portant sur la photographie africaine. Les textes sur le Mali, la Côte-d'Ivoire, le Ghana ou la république du Congo témoignent de recherches déjà abouties, où pointe même quelquefois le regret d'une époque révolue de la photographie; les articles consacrés à l'Afrique du Sud, riches en notes bibliographiques, montrent un engagement solide dans une perspective historique. Si l'outil n'est pas parfait, il suscite bien le désir de plus "de connaissance et de réflexion", comme le souhaite J.-L. Pivin en introduction, et mérite à ce titre tous nos encouragements.

Pour citer cet article

Référence électronique

Christine Barthe, « Anthologie de la photographie africaine et de l'océan Indien, Paris, Éd. Revue noire, 1998, 432 p., ill. NB et coul. », Études photographiques, 6 | Mai 1999, [En ligne], mis en ligne le 18 novembre 2002. URL : http://etudesphotographiques.revues.org/195. consulté le 20 septembre 2017.

Droits d’auteur

© Etudes photographiques