Navigation – Plan du site

Ken JACOBSON, Anthony HAMBER, Étude d'après nature. 19th Century Photographs in Relation to Art, Petches Bridge, K. & J. Jacobson, 1996, 192 p., 400 ill. NB et coul., bibl., ann. [Serge PLANTUREUX], Objets du désir, Paris, S. Plantureux, 1997 (catalogue n°5), 224 p., env. 500 ill. NB, 100F.

Sylvie Aubenas

Texte intégral

1Le livre conçu et réalisé par Ken Jacobson sous un titre prometteur comporte deux essais importants (l'un par lui-même, l'autre par l'historien anglais de la photographie Anthony Hamber, auteur d'un ouvrage récent sur la photographie d'oeuvres d'art), ainsi que 393 notices descriptives de clichés, 108 notices biographiques de leurs auteurs, une bibliographie fournie, enfin une iconographie abondante et de qualité. Le sujet, passionnant, n'a jamais été traité de façon aussi étendue. Le recensement fait une large place aux images inédites, voire inconnues. On aura compris qu'il s'agit là d'une publication remarquable, riche, rigoureuse et originale. Or elle ne se rencontre pas en librairie, il n'est possible de se la procurer qu'auprès de son auteur : il s'agit d'un catalogue de marchand.

2Ce volume dont le seul défaut est d'être difficile à trouver est consacré au thème, essentiel, des photographies "pour artistes". Il paraît de plus en plus manifeste que cette production, énorme, représente une large proportion de la photographie du siècle dernier et que l'oeuvre de figures comme Le Gray, Famin, Braun, Marconi et tant d'autres ne peut être comprise si l'on ignore la clientèle qu'ils visaient et l'utilisation faite de leurs images, les références explicites qu'elles contiennent à l'art de leur temps et les indications implicites qu'elles donnent sur la genèse des oeuvres d'art. La provenance des pièces, quand elle est connue, ne fait que confirmer cette évidence.

3Le petit catalogue édité par le libraire parisien Serge Plantureux, désormais également spécialisé dans la photographie, est à la fois semblable et bien différent. Différent parce que l'on n'y trouve ni étude érudite ni bibliographie fouillée, mais plutôt la déclinaison d'un thème, le désir, en huit parties que je ne résiste pas au plaisir d'énumérer : "Anatomies silencieuses", "Jeux de dames", "Vacances innocentes", "Arcadies portatives", "Géométries du désir", "La Beauté convulsive", "Origines du monde" et "Babycakes". Semblable parce que l'on y admire la même abondance d'images inhabituelles, le même non-conformisme dans le choix. L'auteur a de l'esprit, voire des lettres, et une vision de l'image dénuée d'a priori. La section "Origines du monde" s'ouvre sur une étonnante photographie de gorille empaillé par Philippe Potteau (1856). Dans "La Beauté convulsive", à l'ouvrage de Sigmund Freud Die Traumdeutung fait face la photographie anonyme (vers 1890) d'une marchande de concombres et de son client, légendée par Plantureux Gurkedeutung. Ce libraire, pour qui la recherche de photographies est aussi l'occasion de parcourir le monde, présente livres et images rares glanés dans les pays de l'Est, en Amérique du Sud comme au fin fond des États-Unis, apportant la certitude consolante que les belles épreuves ne surgissent pas seulement dans les salles des ventes de Paris ou de New York. Son délectable catalogue est le n°5 d'une série dont la publication, commencée en juin 1994 par le n°6, Dépressions et Solutions, doit s'achever en décembre 1999 par le n° 1, Vanité. Ajoutons qu'il s'est doté d'un imprimeur domicilié chemin des Amours au Poiré-sur-Vie, et que l'achevé d'imprimer est du 1er avril. La science ne porte pas toujours l'habit noir ; encore une consolation.

4Certes, ni Ken Jacobson ni Serge Plantureux ne sont des historiens désintéressés, et leur but est de bien vendre. Mais le travail considérable de collecte et de réflexion auquel ils se sont livrés d'abord, puis la façon dont, chacun à sa manière, ils en présentent le fruit méritent de trouver des lecteurs, au-delà des acheteurs. C'est là l'illustration d'un fait que seuls jugeront paradoxal ceux qui lisent trop de livres : dans le domaine de la photographie du XIXe siècle, les publications les plus neuves et les mieux documentées ne viennent pas toujours des instances patentées. Ce domaine offre tant de ressources, tant de pans d'ombre et, parallèlement, fait l'objet d'un marché si florissant, si riche en surprises, qu'il est naturel de voir les marchands, les galeristes et les experts mener à bien des explorations qui n'ont rien à envier aux travaux universitaires ni aux catalogues des conservateurs.

5On pourrait objecter que, la sélection n'étant pas faite dans l'absolu mais en fonction de ce qui s'est présenté sur le marché, la pertinence en est moindre. Au contraire, elle n'en a que plus d'intérêt. Les documents rassemblés, s'ils ne sont certes pas tous des chefs-d'oeuvre, sortent des sentiers battus et des monuments certifiés : l'absence de parti pris, aussi stimulante que rafraîchissante, la diversité du choix aident même à mieux mettre en perspective les images que l'on connaît (ou que l'on croit connaître). On ne saurait donc trop conseiller de telles lectures, ni trop insister sur la valeur, pour l'historien de la photographie, de ce type d'ouvrage, catalogue de marchand ou de vente : celle d'une documentation de tout premier ordre.

Pour citer cet article

Référence électronique

Sylvie Aubenas, « Ken JACOBSON, Anthony HAMBER, Étude d'après nature. 19th Century Photographs in Relation to Art, Petches Bridge, K. & J. Jacobson, 1996, 192 p., 400 ill. NB et coul., bibl., ann. [Serge PLANTUREUX], Objets du désir, Paris, S. Plantureux, 1997 (catalogue n°5), 224 p., env. 500 ill. NB, 100F. », Études photographiques, 3 | Novembre 1997, [En ligne], mis en ligne le 18 novembre 2002. URL : http://etudesphotographiques.revues.org/154. consulté le 26 mai 2017.

Auteur

Sylvie Aubenas

Articles du même auteur

Droits d’auteur

© Etudes photographiques